On ne peut toujours voir tout en noir. C'est très mauvais pour la santé !

     C'est à Djibouti, où j'ai repris mes photomontages un temps arrêtés, que j'ai entamé une nouvelle série d'images. Beaucoup plus optimistes, celles-là, ah oui ! Et ô combien porteuses d'espoir ! Tout du moins pour certains...

     Parce que je voulais mettre en scène ce pays, cette région d'Afrique. Et parce que je me voyais mal exprimer mes idées négatives dans l'argile de terres déjà tant défavorisées par la nature, où des peuples nomades souffrent depuis toujours pour tenter tout simplement de vivre, où une jeune nation œuvre patiemment, depuis quelques décennies, à se forger un avenir viable et prospère.

     Un optimisme de principe, donc, et nullement de conviction. Mais ces images de rêve auxquelles j'ai du mal à croire ont peut-être autant de chance de se réaliser un jour que les tristes tableaux qui nous font froid dans le dos. Car, par chance et par malheur, avec les humains tout est possible.

 

                                                                                        J-L.M. (printemps 2016)

2017_11_10 OBOCK 099.jpg

Mais aussi...